logement individuel
Investissement

La tendance de l’immobilier en France est au logement individuel

Par

Avec une tendance à la baisse des taux de crédits immobiliers historique, la défiscalisation Pinel et le PTZ c’est les principaux facteurs qui ont permis de favoriser la promotion immobilière dans un bon sens. Cette évolution positive s’est fait sentir surtout durant le 3eme trimestre e l’année 2016, laissant présager une année 2017 riche en logements neuf et une tendance évidente en faveur du neuf.

La hausse des ventes du neuf en chiffres

Le dernier trimestre de 2016 à connu une hausse importante des ventes de logements, soit un total de plus de 25% que pour la même période en 2015. 31824 lots ont été réservés entre les mois de Juillet et Septembre.

Les investissements par les ménages représentent plus de 54% du total d’investissements, soit une hausse de plus de 27,2% par rapport aux périodes antérieures. Mais cette tendance à l’achat engendre une pression importante sur les stocks disponibles sur le marché de l’immobilier, la période de commercialisation des biens est elles aussi revue à la baisse avec un total de 10 mois contre plus de 14 mois en 2014.

Cette pression engendre une hausse des prix sensible, avec des prix au mètre carré des logements collectifs neufs plu cher de plus de 3,4% par rapport à la même période en 2015. Selon les agglomérations, ils grimpent de 0,7 % (Orléans) à 7,8 % (Strasbourg et Besançon). Seule une poignée de métropoles affichent des tarifs à la baisse (Bassin d’Arcachon, Nice, Rouen, Angers, Le Havre, Clermont-Ferrand et Lille).

La maison individuelle a le vent en poupe

Les chiffres présentés à la fin de l’année passée mettent en évidence une croissance de 19,5% avec 133600 unités de maisons individuelles, une évolution due en grande partie au prêt à taux zéro qui a été utilisé dans l’achat de maisons neuves durant la même année. En ce qui concerne l’investissement locatif dans le cadre de la loi Pinel il serait à l’origine de 8000 unités vendues aussi à la même période par les constructeurs.

Le profil type de l’acheteur a changé depuis des années, c’est aujourd’hui des personnes âgées de 46 ans qui investissent en moyenne 177000 euros dans les murs et 91000 euros dans le foncier pour une surface moyenne de terrain de 1100m².

D'autres articles intéressants...

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.